top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

A pied d’œuvre

Auteur/Franck Courtès/Lu pour vous par Rose-Lire


Cet essai biographique est d'une sincérité remarquable et par là même émouvant.

Franck Courtès était un photographe indépendant et reconnu mais au bout de plus de vingt ans de ce métier, voyant qu'il ne se renouvelait pas, qu'il était lassé des photographies de stars retouchées manquant de vérité, il a décidé de se consacrer à l'écriture qu'il a toujours aimée.

Ses premiers écrits publiés lui ont valu un succès d'estime mais hélas ! force lui est de constater qu'il n'a pas assez pour vivre. Lui qui était un homme aisé va découvrir la pauvreté, la faim, les besoins impossibles à satisfaire auxquels il ne pensait jamais.

Avec l'abandon de son grand appartement parisien pour un studio peu chic prêté par sa mère, avec son divorce et la disparition de tout revenu, il devra faire face à l'incompréhension des siens, aux conseils de riches amis dont il n'attend rien.

Pour avoir un peu de liquide, il devient l'homme des petits boulots fugaces, manœuvre temporaire dans des chantiers épuisants dont il n'a aucune habitude.

Ses réflexions sur les difficultés financières qu'il rencontre sont remplies d'autodérision, la satisfaction d'être payé en liquide après avoir réussi à terminer une tâche difficile lui permet d'apprécier «l'apaisement d'une journée accomplie», ce qui n'est jamais le cas avec du travail artistique... cependant l'envie d'écrire ne le lâche jamais!

Avec l'auteur nous allons découvrir le traitement des précaires, véritables esclaves, obligés de supporter la morgue des commanditaires à la limite de l'illégalité connue par tous mais dont les nantis continuent à profiter sans vergogne.

Au début, je pensais aux livres de Florence Aubenas que j'aime beaucoup et qui s'introduit dans le milieu des caissières, des femmes de ménage pour raconter leurs difficultés.

Cet ouvrage est totalement différent car l'auteur galère en s'enfonçant dans cette misère de «riche sans argent» dont il ne voit pas le bout et cela donne à son récit un terrible relief avec cette chute inéluctable vers le déclassement.

En même temps rien de plombant dans cette histoire remplie d'anecdotes vivantes, décrites rondement car l'auteur sait écrire avec style, conduire un récit, jouer avec l'humour et se moquer de lui-même.

C'est un témoignage qui nous donne à réfléchir, nous révolte parfois, nous interroge, ne nous laisse jamais indifférents. Quelle émotion quand il pense à ses enfants ados qu'il n'a jamais pu gâter et la honte quand l'aîné lui propose un peu d'argent qu'il refuse bien sûr mais quel plaisir quand il comprend qu'il l'a lu...


Je ne sais si ce livre aura du succès mais il est excellent, je l'ai beaucoup apprécié et je vous invite à écouter cette voix singulière d'homme intègre, libre dans sa tête et qui cherchera toujours à se tenir droit.


28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page