top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Compte-rendu de la rencontre livres du 24 février 2024

Ce samedi 15 personnes se sont retrouvées salle des expositions, dont deux nouvelles venues.

Il a été rappelé que pour participer à ces rencontres, il n'est besoin d'aucune cotisation, d'aucune assiduité. On peut présenter un bouquin, écouter et pas forcément écrire sur le blog de Délitt dont le groupe dépend.

Et aussitôt de nombreux ouvrages furent évoqués.

 

Soyez imprudents les enfants de Véronique Ovaldé.

Cette autrice qui avait été très appréciée avec le livre «Ce que je sais de Vera Candida» raconte ici le choc esthétique d'une ado qui en allant au musée en Espagne au temps du franquisme et en voyant les toiles d'un peintre érotique comprend qu'il est de sa famille. Celle-ci va être revisitée avec distance et humour. Ce livre plein d'émotion est touchant.

 

Mémoires de la forêt de Mickaël Brun Arnaud Tome 3: L'esprit de l'hiver.

Toujours dans la Forêt de Belle Ecorce, avec les personnages déjà vus dans les tomes précédents, par un hiver très enneigé et une enquête intéressante...

Le livre est rempli d'illustrations magnifiques et il est vraiment très beau.

 

L'élite de Kiera Cass. C'est en fait, le tome 2 d'une série qui s'appelle la Sélection. On veut marier un prince riche et beau dans un royaume et on fait venir un certain nombre de candidates de divers milieux pour en sélectionner en plusieurs étapes. Rivalités, mauvais coups, suspense et amour sont les ingrédients de cette romance passionnante pour adolescentes.

 

J'ai décidé de vivre de David Milliat. Ce présentateur du Jour du seigneur sur France 2 raconte dans ce livre comment à l'âge de 6 ans il a perdu ses deux parents dans un accident et n'a pas réussi à faire son deuil, ce qui lui a causé une profonde dépression. Il s'en est sorti grâce à la religion et à sa force de caractère.

 

Haute saison d'Adèle Bréau. Le commentaire sur « L’heure de femmes » le mois dernier a donné envie de mieux découvrir cette autrice petite fille de Ménie Grégoire.

Ce roman va nous emmener dans un club de vacances, pas des plus huppés, à Anglet au bord de l'océan. Les personnages sont finement analysés et vont évoluer dans un contexte dont finalement ils n'ont pas l'habitude. Les péripéties sont originales, écrites sobrement et ce roman vite lu reste pourtant dans les têtes et donne à réfléchir sur plusieurs sujets.

Frangines de la même autrice, antérieur à Haute saison, est lui beaucoup plus foisonnant avec des secrets de famille, des rebondissements divers mais déjà cet attachement, cette tendresse pour les personnages qui font d'Adèle Bréau une autrice feel good de grande qualité.

 

Les Merveilles de Noël de Marie-Bernadette Dupuy. Le dernier roman de cette romancière prolifique est passionnant. Au festival d'Angoulême, une petite fille qui se trouve avec ses grands-parents est kidnappée. Or, une jeune femme est témoin de la scène et va se sentir coupable de n'être pas intervenue. De nombreuses péripéties vont se succéder pour une fin très agréable. Très joli conte de Noël !

 

Au revoir les chats de Hiro Arikawa. Déjà raconté lors d’une précédente réunion, mais c'est une nouvelle bonne appréciation pour ce livre qui raconte plusieurs histoires de chats plus ou moins bien portants.

 

Judith ou les amours résistantes  de Bertrand Touzet, roman passionnant avec des faits réels sur un fond historique très important et une histoire inventée. En 1936, un ado de 15 ans vit en Andalousie avec son père qui pour le sauver du franquisme, va le pousser à partir avec des gitans. Nous connaîtrons les péripéties du voyage de ce jeune homme qui arrive à Toulouse et deviendra résistant. Le titre vient de la découverte à Toulouse du tableau du Caravage, Judith.

Une grande épopée qui se termine en 1944... Livre déniché auprès de son auteur lors du  dernier Salon du livre de Montgiscard auquel plusieurs membres de Delitt sont allés en visite.

 

Petits meurtres tirés par les cheveux de Carole Séguier. Un cosy mystery très agréable à lire. Une compagnie d'Assurance de Toulouse reçoit tous les mercredis une lettre anonyme d'un corbeau. Jazy, collaboratrice de l'agence va enquêter sur le meurtre presque malgré elle. Livre acheté auprès de son autrice lors du Salon du livre d’Avignonet en novembre 2023.

 

Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Dufour. Histoire d'un chien et de son maître aux relations fusionnelles. Tous deux parcourent la vie et c'est d'amour dont il est question.

Enthousiasme freiné par un manque de fluidité dans la première partie, beaucoup de digressions, de périphrases. Pourtant c'est un livre très intéressant dans la description des rapports au monde et des liens qui unissent les humains et les animaux.

 

La Couleur des sentiments de Kathryn Stocket, best-seller incontournable et magnifique des années 2010 dont un film a été tiré. Deux bonnes noires sont employées chez des patronnes blanches. Or, l'on est en 1962 et les lois raciales sont en vigueur au Mississippi. On voit comment elles sont maltraitées et comment elles s'occupent bien des enfants, les élèvent et en particulier la jeune Skeeter qui s'en souviendra et plus tard va écrire leur histoire.

 

Trente-six chandelles de Marie-Sabine Roger. Les angoisses d'un homme de 36 ans qui redoute la mort le jour de son anniversaire car tous les hommes de sa famille sont destinés à mourir à cette date-là. Le début est un peu ennuyeux et il est décevant par rapport aux autres livres de cette autrice, largement commentés dans nos rencontres précédentes.

 

De nulle part, les oiseaux surgissent de Claire Léost. Roman emballant, envoûtant, suivant un journaliste qui va enquêter sur une prostituée assassinée au bois de Boulogne. C’est un écrit sur les deux mondes parallèles avec les bourgeois, le grand monde le jour et la « pègre » la nuit. Un centre d'accueil pour sans-abris va se construire aux alentours et on voit bien l'antagonisme qui va naître entre ces deux populations qui fréquentent le Bois, l'une refusant bien évidemment et l'autre plus humaine...

 

Veiller sur elle de Jean-Baptiste Andréa. Enfin un Goncourt mérité qui correspond à un prix qui devrait toujours chercher cette qualité. Ce roman est magnifique, enthousiasmant !

C'est une flamboyante histoire d'amour qui ne dit pas son nom racontée par un vieil homme dans un couvent. Un ado de 15 ans, Michelangelo pauvre et aimant sculpter va rencontrer la nuit dans le cimetière du village, Viola, une étrange adolescente de bonne famille ... Un élan romanesque parcourt ce livre où la beauté s'associe à la grâce.

 

L'été où tout a fondu de Tiffany Mc Daniel. Un procureur passe une annonce dans un journal pour convier le diable. Arrive un adolescent noir qui va semer une grande agitation autour de lui. Une oscillation entre le bien et le mal court dans ce roman singulier qu'il faut lire à un moment bien choisi car il est assurément très beau mais exigeant et pesant.

 

Barcelone aller simple de Jacques Lavergne. Un roman policier mettant en scène la disparition d'un étudiant Erasmus à Barcelone. Sa meilleure amie enquête et croisera divers personnages frappants qui vont l'aider et mettre à jour des événements troubles au temps de la Retirada. Très agréable à lire... Roman choisi après avoi réchangé avec l’auetur lors du salon du livre d’Avignonet 2023.

 

La chronique des Bridgerton de Julia Quinn, romance fort bien écrite racontant au fil des volumes l'histoire des mariages des 8 enfants de cette famille commençant en 1813. Les bals, les commérages, le snobisme sont un régal...

 

Comme vous pouvez vous en rendre compte les écrits présentés sont très éclectiques et l'attention des auditeurs n'a jamais faibli.

Dans Astérix tout finit par une banquet mais ici, ce sont les meringues, les macarons du sud-ouest aux amandes, des cookies, des pâtes de coings succulentes qui ont réjoui les papilles en clôturant la réunion.

 

Prochaine rencontre le samedi 6 avril à 14h30 salle d'exposition de la Médiathèque.

Pourquoi cette date et non le 4ème samedi du mois comme de coutume ? Le week-end de Pâques est le responsable de ce changement et nous attendrons donc avec impatience le plaisir de faire de nouvelles découvertes.





22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page