• Le cercle D.E.litt

George Sand - Ma vie à Nohant-

Scénario : Chantal Van Den heuvel

Dessin : Nina Jacqmin

lu pour vous par Rose-Lire


Cette remarquable BD, au dessin fouillé, clair et coloré, débute par le procès en séparation (le divorce ayant été abrogé 20 ans auparavant) que George Sand a intenté à son mari pour obtenir la restitution de ses biens propres, en particulier la grande maison de Nohant qui lui vient de sa grand-mère, Marie-Aurore de Saxe, épouse Dupin de Francueil.

George gagne ce procès malgré le mépris de la bonne société et c’est merveilleux pour elle de retrouver Nohant et son Berry bien-aimé.

Le retour dans sa grande et chère maison sera l’occasion de dérouler sa vie, d’évoquer les nombreux amis qui ont laissé leur empreinte en ces lieux, de montrer aussi les actions révolutionnaires de cette féministe avant l’heure, prônant l’égalité hommes, femmes et étant ulcérée par la misère de ces villageois du Berry, la condescendance railleuse des gens bien nés pour les subalternes, pour le peuple donc.

Elle-même est une aristocrate par son père mais fille d’une femme à soldats que son père a épousée. A la mort de son mari, celle-ci cèdera la garde de la petite Aurore à la grand-mère.

Le caractère rebelle de la jeune fille apparaîtra dès son plus jeune âge, son goût pour les histoires fantastiques, les livres de l’immense bibliothèque de sa grand-mère, les contes que racontent les paysans le soir à la veillée et elle écrira, écrira des milliers de pages, saura reconnaître l’immense talent de ses amis artistes...

Le livre est beau, juste. Certaines ellipses, supposées connues, peuvent dérouter ; cependant le plus important de la vie de cette autrice si prolixe mais dont les œuvres sont un peu oubliées au profit de sa vie soi-disant scandaleuse, est évoqué dans un magnifique portrait réconfortant de femme libre !





10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Idiss