• Le cercle D.E.litt

Il était un petit navire

de Jack Narval

lu pour vous par Rose-Lire

Voici un thriller singulier qui m’a agréablement surprise. En effet les premières pages, d’une écriture recherchée, presque poétique nous entraînent pourtant très vite dans l’atmosphère souvent violente du roman.

Le héros, Pierre Magin, (tel est le nom qui figure sur sa fausse carte d’identité qu’il a eu bien du mal à acquérir) est un jeune émigré irakien, chrétien qui cherche depuis plusieurs mois à rejoindre l’Angleterre. Il a plusieurs fois tenté de passer par Calais sans succès et là, muni de sa carte d’identité salvatrice, il embarque sur le ferry «La Manche» à Ouistreham.

Malheureusement, très vite, la traversée qu’il pensait tranquille va virer au cauchemar quand il se trouve face à un «ange blond» radicalisé qui persécutait les chrétiens en Irak, qui le reconnaît et cherche avec ses comparses à le neutraliser …

Pierre essaie de se mêler aux passagers et fera la connaissance de Petra qui avec ses copains part pour quelques jours en Angleterre pour une virée festive dans les pubs…

Le suspense est bien présent et on s’attache à Pierre qui, malgré tout, a une propension à aller chercher les ennuis. Il est vrai que le danger ne s’attache pas seulement à sa personne.

Quelques plans du navire pourraient aider à visualiser le périple des divers protagonistes mais les dessins sont muets et c’est à nous d’imaginer les itinéraires des diverses poursuites.

Les passages en italique qui racontent plus ou moins le passé de Pierre ou celui de l’ange blond que ses amis nomment Mickey sont fort bien écrits et donnent une respiration dans l’action qui ne faiblit jamais.

Une lecture passionnante donc pour ce roman original qui se dévore d’une traite.




19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout