top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Le goût âpre des kakis

Autrice/Zoyâ Pirzâd/Lu pour vous par O'no


Ce livre est un recueil de cinq nouvelles qui mettent en scène les relations de couples dans la société iranienne dont l’autrice est issue.


Ce sont des couples mariés, par amour ou par volonté patriarcale, qui ne résisteront pas aux vicissitudes du quotidien, émoussant les belles promesses de bonheur éternel.


Chaque situation singulière met en exergue les sentiments des différents protagonistes à travers leurs agissements. Si les destins de ces couples semblent inexorablement scellés, les aléas de la vie se chargeront de les briser.


Est- il possible d’ignorer la trahison, le désintérêt de l’autre, la perte de confiance, l’ambition, le matérialisme, l’abandon des valeurs ancestrales ?


L’un ou l’autre des partenaires cherchera, en vain, des échappatoires pour éviter une fin tragique. Quand la rupture s’avérera inévitable elle sera vécue comme une délivrance pour l’un, comme un cataclysme pour l’autre. Et pourtant l’amour indestructible trouve aussi sa place dans ce recueil.


C’est cet antagonisme des situations et des sentiments qui fait la richesse de ces récits. L’auteur dépeint minutieusement ces moments de vie à la fois singuliers et ordinaires, tellement riches d’enseignements, les déchirements et les attachements dans la vie amoureuse, mais aussi le glissement d’une société patriarcale vers une société en quête de modernité. Il y a les femmes qui subissent, cherchant des exutoires et celles qui n’acceptent plus le poids des traditions, aspirant à un autre modèle de société où la femme trouvera enfin son plein épanouissement. Le thème est universel et reste actuel !


Il s’agit bien de Nouvelles à part entière par la construction du récit qui les caractérise : mise en place et action rapide des événements, peu de personnages, chute brutale, bien qu’attendue, qui peut rester surprenante et ouverte pour d’autres éventualités, le lecteur restant libre de ses choix.


J’aime beaucoup ce genre littéraire particulier. J’ai apprécié cette lecture pour la diversité des situations, parfois mises en comparaison ou en opposition, pour l’analyse fine des sentiments et pour le descriptif qui est fait en filigrane des fondements de la société iranienne.


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page