• Le cercle D.E.litt

Les fantômes de Reykjavik

Mis à jour : nov. 3

Auteur / Arnaldur Indridason

Lu pour vous par Rose-Lire


En fait, il s’agit du tome 2 d’une récente série d’Indridason « Konrad ».

Certes, il peut se lire de façon indépendante mais la présentation du nouvel enquêteur retraité, têtu, obstiné, est pourtant bien utile. Dans « Ce que savait la nuit », tome 1 de la trilogie, nous nous retrouvons en Islande avec ses terribles glaciers soumis au réchauffement climatique, où un corps congelé va réapparaître. Konrad avait enquêté sur cette disparition mais n’avait pas résolu l’affaire et le suspect avaittoujours clamé son innocence. Ce dernier est mourant, veut voir Konrad… Donc celui-ci, bien que retraité, va s’intéresser à l’enquête.

Konrad est attachant. Contrairement à bien des héros de polars, il a une vie tranquille avec une famille ordinaire. Il vient de perdre sa femme Erna avec qui il a passé sa vie, il a un fils, heureusement marié, qui tient à lui et lui confie parfois ses petits enfants… On commence quand même à voir les failles de sa jeunesses resurgir et en particulier l’assassinat de son père, au demeurant personnage peu recommandable.

L’affaire du glacier sera résolue dans ce premier tome mais pas la mort du père…

Le tome 2 ne la résoudra pas non plus, évidemment mais cette nouvelle enquête est bien plus captivante que la précédente, le roman est meilleur avec le héros qui s’étoffe ainsi que quelques personnages comme Eyglo qui est médium ou Marta, la policière en service…

 Et l’évolution de l’enquête est amenée de façon ingénieuse et subtile…

Il y a déjà quelques temps, une petite fille est retrouvée noyée dans un lac, morte accidentellement croit-on en voulant rattraper sa poupée tombée à l’eau.

Actuellement, la jeune Danni a disparu et sa grand-mère qui, avec le grand-père, en avait la garde depuis la mort de ses parents, fait appel à Konrad pour la retrouver.

Les deux affaires vont s’imbriquer et avec habileté l’auteur va captiver le lecteur qui ne pourra plus lâcher son bouquin jusqu’au dénouement final.

On s’intéresse ici à une jeunesse maltraitée, ne sachant vers qui se tourner tant les adultes sont aveugles et la laissent tomber dans la drogue où d’autres problèmes sans même s’en apercevoir. Vivement le tome 3  qui sera, espérons le, à la hauteur de celui-là.

20 vues1 commentaire

Formulaire d'abonnement

©2020 par Le cercle D.E.litt. Créé avec Wix.com