• Le cercle D.E.litt

Les jeunes oubliés du Causse

auteur / François Barry

lu pour vous par Gersande

Ce roman de terroir peut sembler triste mais il est très beau et très documenté sur les colonies pénitentiaires pour enfants.

A la fin du XIXème siècle, Pierre-Louis Frémont est secrétaire de mairie à Uzès où il vit avec sa femme et ses quatre enfants (deux filles et deux jumeaux de 10 ans).

Un des jumeaux, Charles, est très calme, très réfléchi mais Augustin n’a pas le même caractère, il est turbulent et se laisse entraîner facilement.

A l’école, il se met à fréquenter un élève, Colin, récemment arrivé qui se dit orphelin, recueilli par un oncle souvent en déplacement. Le nouveau raconte qu’il n’a à manger que pour deux jours. On ne sait si c’est vrai mais certains élèves lui portent des victuailles ou de l’argent.

Augustin, sachant que chez lui, les réserves de nourriture sont comptées et nécessaires car ils sont nombreux de famille, va prendre des sous dans le bureau de son père et même chez la boulangère car le nouveau venu exerce du racket sur lui.

Hélas ! le père découvre le vol et décide de l’envoyer en maison de correction, une colonie pénitentiaire agricole dans le Causse.

Le roman va décrire la vie très dure dans cette pension, les sévices que les professeurs infligent aux enfants réfractaires à la discipline.

Les hivers sont rudes sur le Causse, la nourriture est chiche et on les oblige à travailler très dur pour des riches qui ne les aiment pas et les méprisent.

De plus, les enfants aigris sont méchants entre eux, cherchent à s’évader, sont malades et meurent souvent.

L’histoire de l’enfance d’Augustin est émouvante, très prenante et on ne lâche pas ce livre qui nous apprend beaucoup sur les mœurs de cette époque difficile.




14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout