• Le cercle D.E.litt

Neuf parfaits étrangers

De Liane Moriarty

Lu pour vous par Rose-Lire

Que faire quand vous avez subi divers déboires dans votre vie amoureuse ou votre travail ?

Une cure de bien-être dans un centre paradisiaque aux brochures très prometteuses pour une transformation intérieure et physique en une dizaine de jours !

Frances, écrivain de romans sentimentaux, a eu son heure de gloire, pourtant, après une baisse de ventes de ses livres, elle se voit refuser l’édition de son dernier roman car pas assez de sexe pour le goût actuel. De plus elle vient d’essuyer une cruelle déception sentimentale et la cinquantaine étant là, il lui faut absolument se ressourcer et reprendre sa vie en main.

Avec elle, ils seront huit autres à venir bénéficier de cette fameuse cure plutôt originale.

Leur présentation, dans le roman, se fait sans lourdeur et souvent sur le mode humoristique. Chacun s’observe plus ou moins, imagine la vie des autres curistes en se trompant allègrement…

Et sous la houlette d’une directrice à la plastique sculpturale et un personnel assez réduit, les voici lancés dans des périodes de yoga, tai chi, relaxation…tout cela dans un «noble silence». En effet, ils ne doivent absolument pas parler. La diète est aussi au programme et leur seule alimentation consiste en smoothies, mixage pas mauvais de fruits et légumes, agrémentés de quelques vitamines… Trop peu consistants pour quelques gros mangeurs !

Tout commence à peu près bien malgré quelques accrocs mais le roman tourne vite au thriller psychologique et on ne peut le lâcher.

On s’attache aux personnages moins superficiels qu’il n’y paraît au départ présentés avec une drôlerie grinçante.

Frances, c’est un peu, me semble-t-il, Liane Moriarty, autrice australienne qui se met en scène avec dérision et raille les travers des écrivains ou des éditeurs.

Un moment de lecture captivant et sympathique, idéal pour un début d'automne !




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout