• Le cercle D.E.litt

Doux comme la mort

Auteur / Laurent Guillaume

Lu pour vous par Leserin

Une nouvelle fois, j’ai craqué pour la photo de couverture.. “ [Il s’]appelle Gabriel Milan.[Il ]bosse en freelance pour des groupes industriels et parfois pour des états, comme la France. Face aux récalcitrants, aux empêcheurs de tourner en rond, [il est] l’ultime recours, la baguette magique des ressources humaines. Il y a trois ans et demi, on [lui] a demandé de remplir un contrat dans le Nord du Mali...”Et voilà le lecteur embarqué dans un voyage entre Bamako, Paris, Genève, les valises pleines d’armes et de faux papiers.

Les personnages principaux: le Messager ( avec ses tatouages), Marc Andrieu, un policier détruit par la disparition de sa fille, Julien Vittoz un ex- ministre corrompu, Thierry Guerrier son bras droit, bref, des personnages comme on en rencontre aux infos du soir et dans les journaux. Tous ont des plans machiavéliques. Le rythme est très soutenu, chapitres courts, rebondissements et manipulations et cadavres (j’en ai compté 24, mais je pense que j’en ai oubliés..).

Tout sonne vrai. Ce qui est normal, Laurent Guillaume est de la Maison: Commandant d’une unité mobile de sécurité spécialisé dans l’anticriminalité et les violences urbaines, puis un tour aux stups et séjour au Mali comme conseiller pour les affaires de lutte contre le trafic de stupéfiants. Tout est crédible, sans exagération, très noir, mais sans hémoglobine inutile.

L’écriture est fluide, les chapitres se dévorent, un thriller de grande qualité.

Du même auteur, mais plus « rural » et avec moins de cadavres, et tout aussi excellent « Là où vivent les loups ».




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

1991