• Le cercle D.E.litt

Kasso


Auteur / Jacky Schwartzmann

Lu à 4 yeux par Leserin et Soleil Noir

Leserin

Dis-donc, Soleil Noir, tu n’aurais pas un titre sous ta couette afin d’égayer un peu mes soirées tristounettes ?

Soleil Noir

Ben si, tout chaud tout nouveau , le dernier Schwartzmann !

Leserin

Schwartzmann..ah cet auteur qui débute ses bouquins par des phrases d’anthologie ?

Soleil Noir

Oui, souviens-toi : « Je m’appelle François Feldman, comme l’aut’con. Mais je suis pas le chanteur. Et je ne suis pas juif. »

Leserin

Dis-donc, c’est pas du Flaubert, là, ce que tu cites..Mais ça me dit quelque chose. Je regarde mes étagères….

(Cinq minutes plus tard..)

Trouvé !! « Demain c’est loin »

Soleil Noir

Gagné, oui, c’est bien lui, et son petit nouveau « Kasso », c’est un bon cru.

Ça commence par : « Maman n’est pas morte. Ce serait mieux pour tout le monde, à commencer par elle. Cela m’arrangerait aussi ».

Leserin

Ah, pas du Flaubert !! Il a des lettres, le monsieur.. Et ..

Soleil Noir

Oui mais il est excellent encore une fois. Sa plume est toujours aussi percutante et tout le monde à un moment donné en prend pour son grade.

Leserin

Et cette fois-ci, c’est quoi, son boulot ?

Soleil Noir

Le début de son histoire est encore bien déjanté….un type qui se prend pour l’acteur Kassovitz et qui vit de cette arnaque. Au départ tu ne mises pas un kopeck sur la thématique et pourtant qu’est-ce que c’est drôle par moment, cynique aussi et politiquement incorrect, tout y passe.

En même temps, quand dès ton plus jeune âge, tu décides d’arnaquer la « petite souris » ...forcément cela laisse des traces …

Leserin

Alors, notre Jacky, il fait dans quel style ?

Soleil Noir

Il fait du Schwartzman ...et ça fait du bien. Quand on le lit on sait pourquoi et il n’y a pas de surprise .

Car même si son dernier livre « Le coffre » était un peu léger ….mais pardonné car écrit à 4 mains, là il se lâche comme au temps de « Demain c’est loin » et « Mauvais coût ». Il y a tellement de phrase à noter que cela reviendrais à recopier le livre …

Mais dis-moi Leserin, nous sommes d’accord et avons visiblement savouré l’humour noir de Schwartzman, mais quels adjectifs donner pour le faire découvrir aux non initiés ? Et puis en parlant d’humour noir crois-tu que nous puissions le comparer à la « Mamie Luger » de Benoît Philippon ..car là aussi on frise l’excellence dans le domaine ?

Leserin

Nous avons déjà tout dit. Schwartzmann, c’est comme une drogue, une fois que l’on en a lu un…

Il faut lire les autres. Tu te rends compte, nous allons attendre au moins un an avant son prochain.

Quant à Benoît Philippon est sûrement son frère d’armes !

Soleil Noir

Tu as remarqué qu’il ne parle pas de marathon cette fois ? Son expérience en Corée du Nord l’aura certainement marqué..mais le livre qui raconte son aventure est quand même un beau regard sur cette société particulière ?

Leserin

Ah oui, aurait-il arrêter de courir ? C’est sûr à Besançon, cela monte dur ! Pyongyang semble plus plat !

Soleil Noir

Et si c’était Mathieu Kassovitz qui a écrit le bouquin…….




40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

1991