top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

La faiseuse d'étoiles

Autrice/Mélissa Da Costa/Lu pour vous par Marie Lalu


Je ne peux souscrire aux très nombreuses critiques très positives de ce livre lues ici et là.

L’écriture n’est pas en cause, c’est un roman qui se tient et dont l’écriture est agréable, comme toujours avec Melissa Da Costa.

C’est le fond qui ne m’a pas plu, qui m’a mise en colère même !


La maman d’Arthur, le narrateur, est malade, une maladie dont elle sait qu’elle est incurable. Comment annoncer cela à son petit garçon ? Et bien en lui mentant ! En lui faisant croire que sa maman va partir en voyage vers Uranus pour faire briller les étoiles.


Le papa comme les grands parents très éprouvés par l’inéluctable fin, tentent de la faire revenir à la raison, sans y parvenir. Elle échafaude son mensonge jusqu’au bout et ne permet pas à Arthur de cheminer vers la séparation et « l’acceptation » de la maladie.

C’est Arthur devenu adulte, sur le point d’être père lui-même, qui nous raconte cette histoire. Bien sûr il en veut à sa mère (et à son père) de ces mensonges mais il finit par la comprendre et accepter.


Et bien, je n’accepte pas cette fin complètement immorale parce qu’il est inacceptable de mentir à un enfant, et que rien ne peut justifier cette attitude. Mentir à un enfant ce n’est pas le respecter, tout simplement.

Chacun sait que le mensonge est dévastateur et que l’enfant en portera des séquelles toute sa vie.

Donc même si le livre est émouvant, parce que Mélissa Da Costa est une brillante conteuse, je ne participerai pas au concert de louanges qui ont accompagné sa sortie. Ce livre m'a profondément dérangée.

Il a été spécialement écrit en soutien à l’Unicef, peut-être la meilleure raison de l’acheter.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page