top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Lily

Autrice/Rose Tremain/Lu pour vous par Rose-Lire


Ce roman habilement construit nous conte la vie difficile d’une jeune orpheline à Londres en 1850.

L’histoire s’ouvre sur un cauchemar de Lily, 17 ans. Elle rêve qu’elle va être pendue pour un crime qu’elle a commis. Elle ne regrette rien de son crime mais a peur d’être découverte et condamnée.

Puis l’autrice revient en arrière : Lily est un bébé abandonné, coincé dans les grilles d’un parc et dont un orteil a été arraché par des loups. Alerté par le bruit, un jeune sergent de ville la sauve et l’apporte à l’Hospice des Enfants trouvés, mais il tombe malade et perdra de vue la petite miraculée…

La vie de Lily sera ainsi racontée en basculant selon les chapitres de son travail actuel comme perruquière, à son enfance heureuse jusqu’à 6 ans dans une famille d’accueil aimante et bonne de la ferme des Freux mais qui doit rendre les enfants à l’hospice quand ils atteignent cet âge.

On découvre les sévices dont elle sera victime à son retour à l’hospice, les tâches énormes qu’avec ses compagnes d’infortune, elle doit accomplir pour les tenancières de l’orphelinat dont certaines sont de vrais monstres.

Lily perdra son amie par leur faute, plus tard, elle cherchera à retrouver sa mère, reverra le sergent de ville devenu commissaire…

Une grande fresque est déroulée sous nos yeux dans un style limpide et l’on ne peut que ressentir de l’empathie pour cette héroïne exceptionnelle qui subit des épreuves déchirantes mais cherche à aller de l’avant.

Cependant la fin est tellement ouverte, en laissant beaucoup de points dans l’ombre qu’on ne peut qu’imaginer un second tome pour voir si un peu d’espoir pouvait apparaître !


C’est un roman très prenant qui se dévore, rappelle Dickens ou fait penser au film The Magdalenes Sisters qui raconte le destin de femmes enfermées dans un couvent en Irlande pour expier leur "péché", à savoir avoir été mère hors mariage.

Rose Tremain continue à déborder d’imagination et réussit toujours à nous captiver.



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page