top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Compte-rendu de la rencontre livres du 6 avril 2024

Retardée d'une semaine, en raison des fêtes de Pâques, la rencontre de ce samedi regroupa plus d'une douzaine de participantes, bien entendu heureuses d'être là.  La discussion s'engagea sur les nombreux livres présentés précédemment puis lus par d'autres passionnées dont les opinions parfois divergent, ce qui donne des échanges très animés et pleins de bonne humeur.

 

Cette fois-ci, les livres présentés furent très nombreux même si plusieurs ont préféré le rôle d'auditrices sachant apprécier.

 

L'hôtel des Oiseaux de Joyce Maynard. Délicieux roman de reconstruction après des traumatismes divers. Tout est bien à sa place dans de courts chapitres qui parfois peuvent paraître superflus mais tout est utile pour savourer l'épilogue.

 

La librairie Morisaki de Satoshi Yagisawa. Un de ces livres très tendance actuellement sur la guérison d'une dépression par les livres. Ce roman très japonais a le mérite d'être un des premiers du genre mais édité récemment en français. L'on s'attache à l'héroïne qui n'a jamais aimé lire mais doit dormir entre des piles de livres qu'elle finira par ouvrir.

    

 Le silence de Clara de Patrick Cauvin,  ce livre paru en 2004 est toujours aussi bouleversant.

Une jeune autiste qui vit seule avec son père écrit un livre sur un voyage en Alaska où elle n'a jamais été.  Un peu de surnaturel, une histoire d'âme habitée, une ambiance pesante rendent ce livre spécial mais très intéressant sur les façons pour les parents de vivre l'autisme de leur enfant.

 

Haute Plaine de Karla Kuban. Sophie, adolescente de 14-15 ans vit dans un ranch avec sa mère.

 Nous allons vivre le questionnement de cette ado sur la nature, sur les hommes, sur son propre corps car cette presque enfant est enceinte... Malgré un début peu accrocheur, ce livre est très beau, finalement très prenant et attachant.

 

 Attaquer la terre et le soleil de Mathieu Belezi. Nous suivons les premiers colons en Algérie, mais aussi des militaires. Une grande violence habite ce récit, exactions des colons, des militaires et même du peuple algérien. Il montre les ravages de la colonisation avec des descriptions dures mais le livre est puissant et beau.

 

 Un simple dîner de Cécile Tlili.  Voici un premier roman vite lu mais riche et très prenant. Deux couples se retrouvent dans un repas chez l'un d'eux. Mais au cours de la soirée, les équilibres sont bouleversés. On voit l'émergence de deux êtres forts, un dans chaque couple, et des secrets apparaissent...

 

 Vous ne connaissez rien de moi de Julie Héraclès. Histoire romancée de la Tondue de Chartres, les personnages sont donc historiques mais rebaptisés. Ce livre fait débat car on éprouve beaucoup d'empathie pour l'héroïne qui en fait est une collabo détestable qui adore les idées allemandes sur un monde nouveau...

 

Western de Marie Pourchet. Ce titre semble peu adapté à ce roman qui se passe dans le Lot mais qui contient les codes du western avec la vie qui se joue sur une décision. Certaines ont beaucoup apprécié l'histoire mais d'autres l'ont trouvé plus faible par rapport à Feu qui eut beaucoup de succès.

 

Les Conditions Idéales de Mokhtar Amoudi a obtenu en 2023 le prix Goncourt des détenus.

C'est un récit autobiographique où un petit garçon grandit comme il peut, dans la cité, entraîné par des caïds et commettant des délits de plus en plus lourds. L'écriture est fluide, facile à lire. Pas de pathos ni de misérabilisme.

 

Trois de Valérie Perrin. Trois jeunes se sont rencontrés en CM2 et c'est le début d'une amitié indéfectible. Ils se perdent mais se retrouvent en 2017. Les chapitres se succèdent, alternant le ressenti de chacun mais on ne sait pas qui s'exprime. Tout au long du livre un fil mystérieux se déroule qui se dénouera à la fin. Livre très agréable à lire.

 

L'enfant de trop de Viviane Auger. Terroir très apprécié des amatrices du genre avec la fillette née dans une famille qui a déjà trop d'enfants et qui la met à l'orphelinat. Sa vie est racontée et le dénouement est aussi bien satisfaisant.

 

Soigner est une danse de Jérôme Garcia. Ce recueil autobiographique du médecin urgentiste Jérôme Garcia propose de petites histoires, des flashs de la vraie vie de patients qu'il a rencontrés dans sa profession. Les émotions sont très humaines et dépeintes avec une grande justesse en particulier la relation entre le soignant et le soigné à des moments où la souffrance de ce dernier ne peut être comprise que par le soignant et tout passe dans des échanges de regard.

Un texte qui parle davantage aux soignants que les écrits de Baptiste Beaulieu déjà commentés dans ces rencontres et plus populaires dans le grand public.

 

Les eaux du Danube de Jean Mattern. Très beau texte présentant Clément, pharmacien taiseux vivant à Sète. C'est un homme tranquille, à la vie plate, marié à Madeleine, sans profession avec laquelle il a un fils en classe de philo, extrêmement brillant d'après le professeur qui pourtant lui met la puce à l'oreille car le jeune homme s' interroge sur ses parents. Vraiment un très beau livre sur le questionnement, sur des non-dits  et la recherche d'une vérité qui chamboule le quotidien.

 

Puis la discussion à bâtons rompus s'est engagée sur des livres encensés mais peu aimés.

Et surtout quelques livres qu'il ne faudrait pas manquer et qui sont de vrais délices comme L'inconnu du portrait de Camille de Peretti, Eruptions, amours et autres cataclysmes de

l'Islandaise Sigridur Hagalin Björnsdottir ou 10, villa Galiardini de Marie Sizun...

 

N'oublions pas les nouvelles de notre blog, et de nos pages Instagram et Facebook, toujours en progression avec beaucoup de chroniques proposées qui paraissent maintenant au rythme de 3 par semaine.

Une nouvelle rubrique sera proposée très prochainement pour partager une courte citation tirée d'un roman que l'on a aimé.

 

 Le moment sympathique du goûter  vit le triomphe de nos deux talentueuses cuisinières qui avaient concocté cette fois des chouquettes, les cookies d'Amélie et les croquants de Cordes. Un régal arrosé d'infusion brûlante au gingembre-citron  et d'un jus de cassis, pommes, framboises...!

 

Date à noter dans nos calepins :  samedi 27 avril, dans 3 semaines seulement mais nos lectrices assidues trouveront sûrement quelques livres remarquables à proposer !



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page