top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Le silence de la Combe

Auteur/Sébastien Saffon/Lu pour vous par Marie Lalu


Nous voici plongés au cœur du Lauragais, dans la ferme de Jean et Suzanne Lacroux, au tout début de la seconde guerre mondiale.

Jean est mobilisé, il rejoint Agen laissant les labeurs de la ferme entre les mains de la courageuse Suzanne. Mais débordée par les nombreuses et difficiles tâches du quotidien, elle est obligée de renoncer à sa fonction de carillonneuse, d’autant qu’en plus du travail de la ferme, elle doit s’occuper de leur jeune fils Michel mais aussi de son beau-père Aubin, âgé et alité.

Au gré d’une permission, Jean recrutera Lino, un journalier italien, pour aider Suzanne. Sans se douter que ces deux-là se connaissent déjà…


Nous avons été quelques-uns à bénéficier du privilège de pouvoir lire Le silence de la Combe avant sa publication officielle ce 3 novembre.

Après le succès de Ceux de la borde perdue, l’auteur était très attendu.

Le rdv est plus que réussi !

Il ne s’agit pas d’une suite aux aventures de la famille Bourrel, aussi nous faisons connaissance avec de nouveaux personnages, très attachants. Comme le petit Michel qui attend avec une telle impatience le passage du facteur qui lui portera peut-être une carte postale d’Agen, écrite par son père.

Puis il y a Suzanne au caractère fort, au courage sans limite, bien déterminée à montrer à tous et en premier à son mari qu’elle peut faire tourner la ferme seule. Il y a également les voisins, dont la fidèle amie Francette, qui font preuve de solidarité les uns avec les autres face aux exigences de la vie rurale d'alors. En toile de fond de ce quotidien dans les champs, se jouent les débuts de cette guerre dont nous savons qu’elle durera bien plus que les quelques mois prédits par Jean. Ce contexte historique distillé avec parcimonie apporte un plus au récit.


Je recommande vivement la lecture du Silence de la Combe, les pages se tournent avec addiction, la langue est belle et fluide, les émotions sont là.

Je n’ai qu’un seul regret : devoir attendre le tome 2 pour retrouver le destin de Suzanne, Jean, Michel et Lino, entre autres !


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page