top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Mon grand

Autrice/Edna Ferber/Lu pour vous par Clothilde


Pourquoi donc avoir nommé ce livre ainsi ? Ce n'est pas le portrait d'un enfant mais celui d'une femme avant d'être une mère. Une femme courage entre la fin du 19ème siècle et la première moitié du 20ème. Une jeune fille qui perd très tôt son brigand de père, devient institutrice dans la campagne au sud de Chicago, les "hautes prairies" peuplées majoritairement d'immigrés hollandais, repliés sur des principes archaïques. Elle apporte sa manière d'être et de penser, elle veut voir le beau là où eux ne voient que l'utile.

Peu à peu, elle se fait sa place. Mais surtout, jamais elle ne perd son fil, elle ne cesse de savoir où elle veut aller et comment elle veut mener sa ferme. Mon grand c'est son unique fils, celui qui parle argent quand elle parle valeurs, qui se perd dans les chimères de la ville là où elle reste ancrée dans la terre.

Ce livre date de 1925, il a obtenu le prix Pulitzer. Il n'a pas vieilli du tout, son écriture est particulièrement moderne. D'autant plus qu'il se situe totalement dans la grande lignée des destins de femme, avec la difficulté d'exister dans un pays d'hommes qui ne voient en la femme qu'une assistante.

En même temps, il est universel tant il parle de la détermination, de ce que la volonté peut faire sur un destin difficile, aléatoire. Voilà un beau livre d'espoir à faire lire aux jeunes gens, la vie n'est jamais écrite, chacun a le pouvoir de la modifier, de l'infléchir, de la créer malgré les vicissitudes et les aléas. Quel livre !


36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le guide

bottom of page