• Le cercle D.E.litt

Et en contre-bas, les eaux calmes d’un lac


Le samedi 23 avril, le cercle Délitt d’Avignonet-Initiatives a célébré sa rencontre lectures en se délocalisant cette fois au petit café « L’Oasis » de Vallègue. L’hospitalière gérante, Isabelle, connue pour ses fameuses pizzas, s’est mise aux petits soins pour les rares membres du cercle qui ont pu se réunir ce jour-là.

L’idée était de rencontrer les acteurs du Café-livres de Vallègue, club beaucoup plus ancien et qui compte une douzaine de membres.

Mais l’horaire, début d’après-midi, était sans doute difficile car seule la responsable du groupe vallégois resta. Ce fut cependant intéressant, les deux groupes ayant des fonctionnements un peu différents.

En effet, si les amateurs de lectures de Vallègue se réunissent de façon fort conviviale avec apéro puis petit souper, les membres de Délitt s’expriment surtout sur leur blog où ils commentent des livres par écrit et viennent d’horizons parfois lointains (Bérat, Muret…).

Ils se retrouvent pour parler livres mais il est à noter que leurs rencontres tournent au bonheur d’être ensemble et au plaisir de parler d’actualités, de cinéma ou de séries.

Ce samedi donc, il a été question de «Les délices de Tokyo» de Durian Sukegawa, délicieuse entente d’un cuisinier japonais et d’une vieille dame. Un film en a été tiré qui a connu un bon succès !

«Vous m’avez manqué. Histoire d’une dépression française» de Guy Birenbaum, récit d’une dépression donc, de ses causes mais aussi de la résilience de l’auteur qui a retrouvé le goût des autres, des projets, de l’envie…de la vie, quoi !

«George Sand. Ma vie à Nohant», BD raffinée, relatant avec justesse et habileté l’existence et l’œuvre de cette autrice.

Et enfin, «Aujourd’hui, maman est morte» de Charles Berling, l’histoire de Nadia et de son fils, histoire sensible fantasque comme son auteur.

Il a noter que ces deux derniers livres ont été chroniqués ici, vous retrouverez facilement ces chroniques.

Nous avons aussi commenté «Ceux de la Borde Perdue», récit romancé de la vie de métayers du Lauragais dans les années 50, roman de terroir fraîchement édité de notre auteur favori, Sébastien Saffon.

Certains avaient suivi avec délice, tous les mercredis, ce feuilleton sur le web et la présentation de son roman le samedi 30 avril à 16h au foyer d’Avignonet est attendue avec impatience.

Vivement une prochaine rencontre !

Notre hôte du jour. Merci pour l’accueil et les chocolats 🌟



25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout