• Le cercle D.E.litt

Le lait de l’oranger

Autrice / Gisèle Halimi

lu pour vous par Clothilde


Une autobiographie, ce peut être extrêmement pompeux, egocentré et finalement sans grand intérêt. Ici, tout l’inverse. Il faut aimer la politique, la cause des femmes et des opprimés. On se laisse couler dans la seconde partie du 20ème siècle, on vit avec elle la torture en Algérie, la peur de l’OAS, le procès de Bobigny. On croise Mitterrand, Chirac, Sartre et le Castor (Simone de Beauvoir). On lit ce qu’est être une femme engagée vivant seule avec ses deux enfants, on comprend les « arbitrages » à faire entre la paix du foyer, l’éducation des enfants et la défense de causes nobles et justes. Et sa vie de femme dans tout cela ? Comment être aimée quand on est une femme forte qui ne se replie jamais, qui n’en rabat jamais sur ses convictions. C’est un livre puissant pour ré-incendier la flamme de son féminisme intérieur qui parfois vacille tant il peut se montrer exigeant, excluant. Et en filigrane, sa relation à son père, ce juif tunisien devenu français, premier résistant contre les allemands en Tunisie et qui rêve avant de mourir d’être décoré de la Légion d’honneur. On y découvre le Chirac simple et humain, le Giscard, droit mais sentimental qui chacuns l’aideront à l’obtenir. Les dernières pages sont d’une beauté et d’une dureté mélangées. Un beau livre qui nous emporte dans ses combats.



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

1991

Suzanne