• Le cercle D.E.litt

Ne crains pas l’ombre ni les chiens errants

Autrice / Camille Zabka

Lu pour vous par Leserin

C’est l’histoire d’un retour et d’un aller. C’est l’histoire de Cassandre et de Lucas. C’est un voyage entre la France et l’île de Java. Et c’est Cassandre qui nous parle, qui nous explique, ce retour,cet aller et cette île.

Cassandre et Lucas sont issus de deux milieux complètement différents : elle a grandi près de Arras, dans un hameau, avec sa mère, Colette, dans une maison mal chauffée, humide, mais dont on prend soin. Autour d’elle, les arbres, la pluie, la nature. Elle étouffe, rêve de voyages, d’une autre vie,de fuir car elle ne se sent pas à sa place.

Lucas est né dans une famille aisée, de voyageurs, le père est diplomate. Ils se rencontrent à Paris. Ils se marient juste avant de partir pour l’Indonésie, où Lucas doit monter une filiale de la compagnie pour laquelle il travaille. Cassandre est heureuse, enfin une autre vie car , elle ne se sent pas à sa place dans sa belle-famille.

Donc, départ pour l’île de Java, arrivée à Losari, au Complex, lieu de résidence des expatriés français, dans une maison blanche, contemporaine. Un couple de serviteurs les attend.

Cassandre explore les alentours : la pluie, beaucoup de pluie, la forêt, les odeurs, les bruits, les mots nouveaux, la chaleur. Elle tombe rapidement enceinte. Les expatriés sont arrogants, la nature différente de ce que Cassandre s’était imaginée, des habitants débordent de gentillesse et d’humanité. Tout cela déstabilise notre héroïne.

Des chapitres courts, comme des photographies de ce que vit Cassandre, écrits au présent quand nous sommes avec elle et son bébé, Clara. Nous comprenons qu’elles fuient, nous sentons , respirons, avons peur comme elles. Mais que fuient-elles ? Et petit à petit, dans les chapitres, dans ces instantanés, écrits au passé, nous reconstituons le puzzle de la vie de Cassandre.

Ce texte est un bijou, tout en petites touches délicates, d’une grande poésie.

J’aime ces textes qui nous prennent par la main et nous ramènent à notre point de départ.




26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

1991