• Le cercle D.E.litt

Peau d'homme

Auteurs / Hubert et Zanzim

Lu pour vous par Rose-Lire


Voici une BD adulte absolument extraordinaire tant par la réussite du graphisme que par son scénario particulièrement riche et bien construit.

Nous sommes à Florence au temps de la Renaissance italienne.

La magnifique Bianca est négociée par son père avec le riche Giovanni en vue d’un mariage.

La famille est ravie mais Bianca conteste cette condition féminine qui ne lui permet même pas de connaître son futur époux avant les noces. Elle ne veut pas déshonorer sa famille en refusant mais finit par déprimer.

Pour faire cesser cette langueur, sa marraine l’invite à passer quelques jours chez elle et lui fait un étrange cadeau : une vraie peau d’homme qui lui permettra de se promener dans la ville incognito mais aussi d’éprouver des sensations masculines dont elle ignore tout.

Ainsi, sous le nom de Lorenzo, Bianca va se promener dans des lieux interdits aux femmes respectables et rencontrer son fiancé Giovanni avec qui elle se liera d’amitié et même davantage.

Or, il se trouve que le frère de Bianca est un moine extrêmement rigide, prédicateur austère, malveillant à l’égard des femmes, créatures de luxure dont il ne saurait voir les seins, les cheveux, haïssant les homosexuels et prônant l’ascétisme.

Il est excellent orateur et à mesure qu’il gagne en puissance, il instaure dans la ville un climat de haine et de peur, faisant détruire les belles statues, allant même jusqu’à faire brûler dans un « bûcher des vanités » rappelant Savonarole, les objets précieux frivoles selon lui, les livres, les extraordinaires peintures des artistes de l’époque…

Tout cela pour éviter l’enfer !

Bianca-Lorenzo va lutter contre ce fanatisme, dans la mesure de ses moyens.

Les situations cocasses, la sensualité ne sont pas absentes de ce roman graphique aux grandes vignettes souvent ocre où le personnage de Bianca émerge de façon lumineuse avec ses yeux immenses et sa robe bleue.

Les clins d’œil sans lourdeur à des références littéraires ou historiques, au conte (Peau d’âne), à Shakespeare (La nuit des rois), à l’hypocrisie et l’hermétisme religieux ( Tartuffe, Savonarole) donnent à cet ouvrage une grande richesse.

En 2020, Peau d’Homme a reçu plusieurs prix importants et il est bien triste que le scénariste Hubert n’ait pu savourer cela car il est mort juste à la parution du livre. Mais il laisse derrière lui, grâce aussi au dessinateur Zanzim, un petit chef d’œuvre du 9ème Art.




16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

14-18

Formulaire d'abonnement

©2020 par Le cercle D.E.litt. Créé avec Wix.com