top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Regardez-nous danser

Dernière mise à jour : 2 avr.

Autrice / Leïla Slimani

Lu pour vous par O'no et Jaja


La lecture d'O'no

Ce roman fait suite au premier ouvrage « Le pays des autres » mais il peut se lire indépendamment de celui-ci. Un index des personnages vient à propos éclairer le lecteur qui n’a pas lu le premier volume.

On retrouve Mathilde et Amine dans leur ferme dans un contexte différent. Le temps de la décolonisation est passé, le pays s’engage sur la voie du progrès, de l’évolution économique, culturelle et politique.

La famille n’échappe pas à ces bouleversements que l’auteur décrit avec finesse et parfois même drôlerie. Chaque personnage est pétri de contrastes, de désirs souvent dissimulés, de refus aussi face à un monde qui bouge et qui les entraîne vers quoi ils ne sont pas sûrs de vouloir aller.

Des événements historiques, tels que la tentative d’assassinat du roi Hassan ll ou le phénomène hippie d’ Essaouira, viennent accréditer le récit qui se veut au plus près de ce qu’était le Maroc dans les années 1960-1970 où se côtoyaient archaïsme et recherche de modernité.

J’ai lu avec plaisir les deux volumes, mais, j’ai une légère préférence pour le premier car je suis plus sensible aux éléments du récit à la période durant laquelle ils se déroulent.

Je ne cherche pas à faire d’autres comparaisons, Leïla Slimani reste fidèle à son écriture et ses récits sont magistralement menés et documentés.


Aller plus loin / retrouvez ici la critique du premier opus de cette trilogie, "Le pays des autres"


La lecture de Jaja :

Mathilde est née en Alsace, elle rencontre Amine Belhaj lorsque son régiment stationne dans son village en 1944. Ils se marient et partent s’installer au Maroc dans une ferme. De cette ferme ils firent une exploitation florissante. Ils eurent deux enfants Aïcha et Sélim.

Aïcha fait des études brillantes et devient médecin alors que son frère ne fait pas d’études et ne travaille pas. Il part en Amérique. Aïcha épouse son copain Medhi et ils ont une petite fille.

Les générations se succèdent et la vie suit son cours. J'ai beaucoup aimé lire la vie de cette famille.




49 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page