top of page
  • Photo du rédacteurLe cercle D.E.litt

Rosine, une criminelle ordinaire

Autrice/ Sandrine Cohen/ Lu pour vous par Soleil Noir et Leserin


Encore un roman découvert par hasard ! Nous, Soleil Noir et Leserin, nous trouvions au salon du polar de Pau. Un aller et retour dans le noir, faisant la queue pour faire dédicacer un livre de Hervé Le Corre. La queue était longue… Un stop devant la pile de livres d’une autrice jeune, souriante et qui nous propose de nous raconter son livre, pour passer le temps….et nous voilà « scotchées » pour un long moment. Le thème nous passionne, car l’héroïne sera enfermée pendant 15 ans dans un centre de détention, lieux que les deux Délittéennes connaissent bien, non pas pour y avoir séjourné dans une cellule, mais en tant que bibliothécaires intervenantes, tous les quinze jours, pendant dix ans. Toutes les deux achetons l’ouvrage, le faisons dédicacer et reprenons la queue pour rencontrer l’auteur précédemment cité.


Et bizarrement, ce roman est resté sagement dans nos PAL. Jusqu’à ces derniers jours où Soleil Noir envoya un court SMS à Leserin « faut absolument que tu lises Rosine »

Et là...gifle monumentale, souffle coupé, avec cette question : Mais comme cela est-ce possible ?


Rosine, jeune femme aimée, aimante, mère de deux petites filles adorables, divorcée, un nouveau compagnon, un soir, dans la salle de bain, noie, dans la baignoire ses deux petites filles qu’elle aime par dessus tout ! Temps de la noyade...six minutes. Le roman ouvre sur cette scène qui vous restera, vous hantera bien après la fin de votre lecture. Pas un mot de trop, pas de pathos, des faits !


Et maintenant...le Pourquoi ?

Oui, pourquoi Rosine, jeune femme équilibrée, débordante d’amour pour ses filles en arrive à commettre l’irréparable ?

Autre héroïne de ce texte, Clélia, « enquêtrice de personnalité ». Oui, cela existe ! La mission de Clélia est de comprendre pourquoi, une personne ordinaire peut brusquement basculer dans la personnalité d’un « criminelle ordinaire ». Quel a été le déclencheur ?


Cette enquête est mise en place « afin de permettre aux magistrats de mieux connaître la personne présente devant eux. En effet, l’Enquête de Personnalité est obligatoire lors d’une procédure criminelle mais peut aussi être demandée pour une procédure correctionnelle. L’enquêteur aura ainsi pour mission de réaliser l’enquête personnalité pour le magistrat instructeur mais également de devoir, la présenter devant la cour d’assises une à deux années plus tard. » (source SCJE)


Et nous, lectrices, lecteurs aussi.., sommes plongés dans les cerveaux de ces trois héroïnes,les suivant pas à pas.

Clélia a une personnalité très attachante, qui n’a pas sa langue dans sa poche. Ne pas oublier l’avocate. Les maître-mots de ces deux femmes est « comprendre ». Je vous laisse lire et relire la plaidoirie de l’avocate.


Seul bémol à cette lecture forte : Que lire après ???






30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page