• Le cercle D.E.litt

L'art de perdre

Mis à jour : janv. 11

Autrice / Alice Zéniter

Lu pour vous par Zé-lit


Comment peut-on vivre quand on a tout perdu ? Sa patrie, l’histoire de sa famille.

C’est Naïma, immigrée de la troisième génération qui part à la recherche de son passé dont elle ne connaît rien, car personne ne veut lui en a parler .

Cette petite fille de harki nous fait le récit passionnant de cette famille Kabyle, qui est la sienne, à partir de 1930 jusqu’à aujourd’hui. Nous nous trouvons plongés au coeur d’ une superbe saga familiale dans un contexte historique mal connu qui est celui de la guerre d’Algérie .

L’auteure fait vivre et bouger 3 générations meurtries par cette guerre, à commencer par son grand-père .

Son grand-père « Hali » vivait en Kabylie dans la montagne, il s’engage dans l’armée française et à son retour est catalogué « harki », traitre à son pays. Il doit s’enfuir en 1962, au moment de la Déclaration d’Indépendance de l’Algérie, et il se retrouve en France avec sa femme et son fils

«Hamid » qui est le père de Naïma . Commencent alors les années de galère dans les camps successifs. Hamid apprend le français, fait des études, aide sa famille et essaie d’oublier son ancienne vie. Il ne veut pas en parler, il n’en parlera plus .

Ce roman historique est extrêmement bien documenté, il est dense et quelquefois un peu trop mais il ne règle aucun compte et il construit un pont entre les générations.

On le lit avec plaisir et empathie car on ne peut rester insensible, aux destins brisés de ces hommes, exilés et déracinés. Un beau livre !


Nota / Prix Goncourt des lycéens 2017

Disponible à la médiathèque d'Avignonet-Lauragais





21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

1991